• Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P
  • Habitation_L-P

Habitation_L-P

  • Projet : Habitation unifamiliale
  • Situation : Charneux
  • Système constructif : Construction traditionnelle + ossature bois
  • Performance énergétique : Exigences 2017
  • Etat d'avancement : A l’étude

Le projet consiste en la construction d’une nouvelle habitation sur un terrain qui a la particularité d’être très vallonné et présente une forte déclivité.
L’enjeu était de faire bénéficier l’habitation d’un maximum de lumière, sachant que la façade avant (sur le haut du terrain) est orientée au Sud-Est, tout en préservant au maximum le relief naturel du terrain et la relation entre celui-ci et les espaces de vies de l’habitation.
L’habitation s’est donc naturellement implantée parallèlement à la voirie, en recul par rapport à celle-ci.
Cette implantation permet également de conserver la lecture actuelle depuis la rue, caractérisée par la haie existante en front de voirie.
Afin de conserver cette vision, une haie sera plantée en retrait le long de l’allée. Celle-ci permettra à l’habitation de bénéficier des apports solaires par l’ouverture de grandes baies en façade avant tout en préservant l’intimité des habitants.

L’avant de la parcelle étant orienté Sud-Est, l’organisation de l’habitation s’est naturellement établie dans le but de profiter au maximum des apports solaires de ce côté, mais aussi des vues vers le jardin, côté Nord-Ouest.

Les pièces de vie (séjour, cuisine, …) mais aussi la remise, côté Nord, se développent en relation directe avec la zone de cour sur le haut du terrain. Un demi-niveau supplémentaire, ouvert sur le rez-de-chaussée, est réalisé grâce à la volumétrie de la toiture à un versant, permettant une prise maximale de lumière et de soleil pour les espaces de vie.
A l’arrière, de grandes baies vitrées permettent une vue dégagée vers le jardin et le paysage.
Une terrasse suspendue permet une relation directe entre le jardin et l’habitation.

Les chambres sont implantées au -1 (rez-de-jardin), orientées vers le paysage (Nord-Ouest), où elles profitent d’une relation privilégiée avec celui-ci.
Les zones de circulations s’organisent le long de la façade enterrée afin de favoriser l’apport de lumière dans les chambres.

L’habitation est située à l’écart des autres habitations et sans lecture directe avec celles-ci, étant donné son implantation en retrait de la voirie, tout comme l’habitation existante située en face de la parcelle concernée par la demande.
Elle a de ce fait été conçue dans le but de conserver un gabarit discret par rapport à la route et au cadre bâti existant.
Elle est également pleinement mise en relation avec le jardin de par son volume (la pente du toit rappelle la pente du terrain), et l’intégration au terrain des chambres semi-enterrées.

Comme expliqué, le volume principal est composé d’une toiture à un versant. Cette volumétrie permet de garder à l’avant comme à l’arrière un gabarit d’habitation similaire malgré la forte déclivité du terrain et est semblable aux habitations environnantes (rez + 1 étage en toiture).

L’ensemble des façades sera recouvert de bardeaux de cèdre naturel donnant une belle harmonie à l’habitation tout en conservant un aspect brut et champêtre, permettant une intégration idéale au site.
La toiture sera réalisée en zinc pré-patiné à joint debout de teinte gris moyen à foncé (Quartz-zinc).
Les ouvertures accueilleront des châssis en aluminium de teinte gris moyen à foncé, similaire à la toiture et aux zingueries, et sont traités comme de grands ensembles afin de ne pas dénaturer l’homogénéité et la lecture claire des différentes façades.

La lecture du volume construit est simple et harmonieuse grâce l’utilisation d’un matériau unique pour les façades (bois brut naturel). Les finitions extérieures minimisent les raccords entre les matériaux et donnent une lecture claire au volume construit.