• Habitation_ J
  • Habitation_ J
  • Habitation_ J
  • Habitation_ J
  • Habitation_ J
  • Habitation_ J

Habitation_ J

  • Projet : Construction d'une habitation unifamiliale
  • Situation : Jalhay
  • Système constructif : Construction traditionnelle
  • Performance énergétique : Exigences 2017
  • Etat d'avancement : En cours de réalisation

Le projet consiste en la construction d’une habitation unifamiliale basse énergie.

Le terrain, implanté dans une zone boisée dense, a la particularité de présenter une forte déclivité non régulière, due à l’activité préalable sur le terrain : une ancienne carrière. Cependant, l’avant de la parcelle est relativement plan et déboisé.

La volonté du maître de l’ouvrage est de réaliser une habitation contemporaine et « basse énergie » tout en respectant l’environnement existant.

Les enjeux étaient donc d’intégrer l’habitation dans ce cadre singulier tout en bénéficiant d’un maximum de lumière, sachant que la façade avant est orientée au Sud-Ouest. Le projet vise à préserver au maximum le relief naturel du terrain et optimiser la relation entre celui-ci et les espaces de vies de l’habitation.

L’orientation du projet, le volume semi-enterré, le choix des matériaux, la technique constructive, l’utilisation des énergies renouvelables sont autant de données qui ont été prises en compte dès l’entame du projet.

L’habitation s’est naturellement implantée parallèlement à la voirie, en recul par rapport à celle-ci, au pied du talus en forte déclivité. Elle constitue une transition entre la zone de jardin plane et la partie du terrain en forte déclivité.

Cette implantation permet également de conserver la lecture actuelle depuis la rue, caractérisée par de grands arbres en front de voirie qui seront légèrement étayés, permettant ainsi à l’habitation de bénéficier au maximum des apports solaires par l’ouverture de grandes baies en façade avant (orientée Sud-Ouest) tout en préservant l’intimité des habitants.

Le volume principal est composé d’une toiture à un versant (pente douce 15°), alors que le volume secondaire est composé d’une toiture plate-forme permettant d’accueillir une belle terrasse. La toiture sera réalisée en EPDM et pourra être végétalisée ultérieurement.

Au rez-de-chaussée, les pièces de repos (chambres, salle de bains) sont disposées le long de la façade avant afin de bénéficier de cet apport de lumière. Les zones de circulations et les locaux techniques (cave, buanderie, atelier) prendront place à l’arrière de l’habitation (à flanc de colline) le long de la façade enterrée.

A l’étage, les pièces de vie (séjour, cuisine…) se développent en relation directe avec la toiture/terrasse et la zone de jardin recréée sur le haut du terrain. Une zone de +/- 250m² sera déboisée.

De cette façon, la plupart des espaces intérieurs ont un rapport privilégié avec l’ensemble du terrain : au rez-de-chaussée, les chambres s’ouvrent sur le jardin alors qu’à l’étage, les pièces de vie se prolongent sur la terrasse, créée directement sur le volume secondaire.

Bien qu’étant située à l’écart des habitations voisines, la maison se veut discrète par rapport à la route et au cadre bâti existant. Le projet a une volumétrie sobre et un gabarit en harmonie avec le cadre bâti existant. La lecture du volume construit et des différentes façades est claire grâce l’utilisation de matériaux dont les teintes sont similaires à celle du site environnant.

Un parement de briques de teinte gris-brun moyen est employé au niveau du rez-de-chaussée alors que les façades du 1er étage sont recouvertes d’un bardage bois de cèdre pré-grisé. Il s’en dégage une belle harmonie. Par l’utilisation de ces deux matériaux, un aspect aérien est donné à l’étage de l’habitation, permettant une intégration idéale au site. Les finitions extérieures minimisent les raccords entre les matériaux. Les ouvertures accueillent des châssis en aluminium de teinte grise et sont traitées comme de grands ensembles afin de ne pas dénaturer l’homogénéité du bâtiment.