• Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C
  • Habitation_C-C

Habitation_C-C

  • Projet : Habitation unifamiliale
  • Situation : Hondelange
  • Système constructif : Construction traditionnelle
  • Performance énergétique : Basse énergie – K22 – VMC – Etanchéité à l’air
  • Etat d'avancement : Réalisé en 2014

Les bases de réflexion pour l’élaboration du projet ont directement été induites par la volonté du maître de l’ouvrage de réaliser une habitation la plus respectueuse possible de son environnement tout en conservant une architecture actuelle, intégrée au cadre bâti.
L’orientation du projet, le choix des matériaux, la technique constructive,… sont autant de données qui ont été prises en compte dès l’entame de l’étude du projet.

Une isolation thermique performante (K22), une étanchéité à l’air soignée, la présence d’une ventilation mécanique contrôlée avec récupération de chaleur et la mise en place d’une pompe à chaleur dédiée au chauffage de l’eau sanitaire ont permis l’utilisation unique d’un poêle à bois pour le chauffage de l’habitation.
En parallèle, les maîtres de l’ouvrage ont installé un système de filtration de l’eau de pluie récupérée, au point de pouvoir se passer du raccordement à l’eau de distribution.

La parcelle concernée étant située dans un virage, la difficulté était de structurer une zone d’accès et une zone de jardin bien distinctes en tenant compte de la présence d’un petit groupe d’habitations, à l’arrière de la parcelle.
L’enjeu était de ne pas leur enlever une vue relativement dégagée tout en préservant l’intimité du maître de l’ouvrage. Le bâtiment s’est donc naturellement implanté à droite de la parcelle, dans le même esprit que l’habitation voisine, la façade parallèle à la route.
De la végétation (haie, arbustes,…) délimitera ultérieurement la parcelle dans un souci d’intégration au paysage et au bâti environnant.

L’arrière de la parcelle étant orienté Sud, l’habitation est organisée afin de profiter au maximum des apports solaires et des vues offertes par l’environnement.
Le séjour ouvert et les chambres sont tournés vers le jardin, permettant de capter naturellement un maximum de chaleur en hiver. Des pare-soleil intégrés permettront, dans une phase ultérieure, de protéger l’habitation des surchauffes éventuelles en été.
Les circulations ont naturellement pris place au Nord, le long de la façade avant.

Le projet, en réinterprétation du bâti existant, s’articule autour d’un mur de soubassement en moellons, surmonté d’un volume plus aérien en bardage bois. Le soubassement en moellons rappelle les murets de soutènement structurant une grande partie du village. Celui-ci est à la fois un rangement pour le bois délimitant une terrasse, un soubassement pour l’habitation amenant à l’entrée de celle-ci, un garage, une délimitation de la zone d’accès par rapport à la zone de jardin.
Le bois a été naturellement choisi pour le reste de l’habitation pour son caractère écologique, durable, et sa bonne intégration dans un environnement de campagne. Il traduit également le caractère aérien du volume supérieur.
Une toiture à deux versants est envisagée pour le volume principal afin que le projet s’intègre dans le cadre bâti existant.
Le volume secondaire est différencié par l’utilisation d’une toiture plate-forme.