• Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C
  • Logements_M-C

Logements_M-C

  • Projet : Transformation d’une habitation existante en deux logements
  • Situation : Liège
  • Système constructif : Construction traditionnelle
  • Performance énergétique : Isolation – VMC – Etanchéité à l’air
  • Etat d'avancement : Réalisé en 2016

Les bases de réflexion, pour l’élaboration du projet, sont directement induites par la volonté des maîtres de l’ouvrage de créer deux logements de qualité, sur base des accès séparés existants dans le porche d’entrée.
Ils souhaitaient également revaloriser le bâtiment existant et augmenter ses performances énergétiques, afin de correspondre au maximum, aux standards actuels.

De manière générale, dans le cadre de la transformation envisagée, le projet s’inscrit dans le gabarit existant de l’habitation.
Seule une partie de l’extension existante, à l’arrière, est démolie afin de dégager un espace suffisant pour l’aménagement d’une terrasse pour le logement 1 et permettre une prise de lumière plus importante au niveau du séjour de ce logement.
Par ailleurs, le volume de transition existant entre le volume principal de l’habitation, situé à rue, et l’extension située le long de la ruelle privative, est entièrement démoli vu sa vétusté, et est reconstruit sur deux niveaux selon les règles de l’art.
Cet espace de transition accueille le hall d’entrée et la salle de bain qui desservent le logement 1.

L’annexe existante est revêtue d’un crépi sur isolant de teinte gris moyen.
Le volume de transition entre l’extension existante et l’habitation principale existante, d’une volumétrie sobre (toiture plate) est revêtu d’un bardage horizontal ajouré.

L’organisation des circulations et des pièces de vie des deux logements a été totalement modifiée.
Dans le logement 1, notamment, l’escalier a été déplacé afin de le recentrer par rapport au logement. Cela permet une réorganisation des espaces intérieurs en maximisant le potentiel des espaces, profitant d’un apport de lumière directe.

Afin de s’inscrire dans une démarche de développement durable, une isolation complète du bâtiment est envisagée (sols, façades, toitures, châssis,…). Une étanchéité à l’air particulièrement soignée, un système de chauffage à condensation et l’installation d’un système de ventilation à récupération de chaleur (VMC) permettent de réduire davantage la consommation d’énergie.

 

Photographies © François Brix