• Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P
  • Immeuble mixte_L-P

Immeuble mixte_L-P

  • Projet : Transformation d’une habitation en deux logements et un bureau
  • Situation : Verviers
  • Système constructif : Construction traditionnelle
  • Performance énergétique : Basse énergie – VMC – Etanchéité à l’air
  • Etat d'avancement : Réalisé en 2014

Le bâtiment existant s’inscrit dans une série d’habitations mitoyennes de ville dont les jardins sont situés un niveau et demi plus bas que le niveau du rez-de-chaussée (niveau du trottoir).

L’enjeu du projet consiste en la revalorisation du bâtiment existant, dans un état médiocre, en alliant la qualité des espaces à vivre à la qualité énergétique de l’enveloppe.
La division du bâtiment en trois entités distinctes et sa liaison au jardin sont également deux critères importants dans l’élaboration du projet.

Au rez-de-chaussée et -1, afin d’établir une connexion entre le jardin et la rue, un duplex est aménagé. Les pièces de séjour profitent des hauteurs sous plafond et de la lumière du rez-de-chaussée, tandis que les chambres prennent place au -1, avec des vues cadrées sur le jardin. Un jeu de terrasses permet l’accès au jardin depuis le séjour.
Au premier étage, un atelier d’architecture est implanté sur un plateau unique. A ce niveau, l’extension arrière est démolie, afin d’amener plus de luminosité dans la cage d’escalier commune et le hall d’entrée.
Au second niveau, un appartement est aménagé. Le séjour profite de la hauteur existant côté rue en y aménageant un espace complémentaire en mezzanine. La zone de nuit est située côté arrière.

La façade avant, représentative d’une architecture du début du siècle dernier (1900), fera l’objet d’un travail particulier, par la mise en valeur de la fresque de faïences et une réinterprétation contemporaine des menuiseries existantes en bois.
Un langage différent est proposé en façade arrière, permettant une nouvelle lecture des espaces intérieurs créés. L’extension du duplex est habillée d’un bardage ajouré en bois, tandis que l’habitation principale est bardée d’ardoises posées en damier.

Afin de s’inscrire dans une démarche de développement durable, seules les 2 façades sont conservées, afin de permettre la mise en œuvre d’une isolation complète de l’enveloppe. Par l’intérieur, à l’avant, afin de conserver le caractère de la façade malgré les contraintes techniques qu’implique cette mise en œuvre, et par l’extérieur, côté jardin.
Une étanchéité à l’air particulièrement soignée et l’installation d’un système de ventilation à récupération de chaleur (VMC) permettent de réduire davantage la consommation d’énergie.
Tous les planchers sont également remplacés, afin de répondre aux exigences acoustiques et de compartimentage du service de prévention des incendies.

 

Photographies © François Brix