• Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D
  • Transformation_D

Transformation_D

  • Projet : Transformation d’une habitation unifamiliale existante
  • Situation : Villers-le-Bouillet
  • Système constructif : Construction traditionnelle
  • Performance énergétique : Isolation complète – VMC – Récupération eau de pluie
  • Etat d'avancement : Réalisé en 2015

Les bases de réflexion du projet sont directement induites par la volonté des maîtres de l’ouvrage de réorganiser les volumes secondaires existants de leur habitation, sombres et assez abimés (humidité, dégradations,…), et d’en améliorer le potentiel énergétique.
La réorganisation de l’entrée sur le côté de l’habitation est également un élément majeur du nouveau projet puisqu’il redéfinit la circulation au sein de celle-ci, en la sécurisant par rapport à la voirie.

Le projet s’articule donc autour du mur en moellons existant à rue, au niveau du rez-de-chaussée, en l’utilisant comme un soubassement surmonté d’un volume plus aérien en bardage bois au niveau de l’étage.
Ce mur de soubassement redéfinit l’entrée principale de l’habitation, du côté de la zone de stationnement, tout en privatisant la zone arrière et la nouvelle terrasse.

L’extension accueille, au rez-de-chaussée, une cuisine largement ouverte vers l’arrière de la parcelle, un espace d’entrée, ainsi que les zones techniques de l’habitation.
A l’étage, sont aménagées la chambre parentale et une salle de bain.
L’ensemble du projet est entièrement en relation avec les espaces de vie existants.

Le projet a une volumétrie sobre et un gabarit en harmonie avec le cadre bâti existant.
Le choix d’une toiture à un seul versant pour le nouveau volume secondaire s’est naturellement imposé afin de réduire, au maximum, le gabarit de celui-ci en façade avant (respect d’alignement avec les niveaux sous corniche de l’habitation existante), tout en permettant une circulation aisée en façade arrière et une ouverture vers le jardin.
Le volume de l’entrée, au rez-de-chaussée, est, quant à lui, différencié par l’utilisation d’une toiture plate-forme.
La façade arrière étant orientée Sud-Est, les pièces de vie profitent, au maximum, des apports solaires et des vues offertes par l’environnement existant, ainsi que d’une liaison avec la terrasse, inexistante auparavant.
En façade avant, des baies, de plus, réduites permettent de créer un contact visuel entre l’habitation et la rue tout en conservant une certaine intimité vis-à-vis de la voirie, vu leur hauteur d’allège.

La performance énergétique de l’habitation a été sensiblement améliorée par l’isolation complète de l’extension (sols, façades, toitures, châssis,…) et de l’habitation (toiture).
La mise en place d’une chaudière à condensation et l’installation d’un système de ventilation à récupération de chaleur (VMC) permettent de diminuer davantage la consommation d’énergie. Une récupération des eaux de pluie est également présente.

 

Photographies © François Brix