• Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W
  • Extension_W

Extension_W

  • Projet : Extension d’une habitation unifamiliale existante
  • Situation : Chaineux
  • Système constructif : Construction traditionnelle + structure métallique
  • Performance énergétique : Exigences 2015 + Isolation maison existante – PAC – VMC
  • Etat d'avancement : Réalisé en 2016

L’enjeu du projet était d’ouvrir, du côté arrière, l’habitation existante sur le paysage, en créant une extension qui accueille une cuisine et coin repas.

L’implantation de la nouvelle extension de ce côté de l’habitation permet au propriétaire de profiter pleinement du soleil estival du soir et de la vue dégagée sur la campagne environnante, grâce aux larges baies vitrées.
En repositionnant la cuisine au centre de l’habitation, cela permet également davantage de liaisons avec les autres pièces de séjour de l’habitation.
Une nouvelle terrasse est créée au même niveau que la cuisine afin de relier, via une passerelle, la nouvelle extension à la terrasse existante, en lui conférant un accès direct au jardin.

Le langage architectural de la nouvelle extension, combiné aux matériaux choisis, transmet un caractère léger et aérien au projet, contrastant clairement avec l’architecture de l’habitation existante, plus massive et caractéristique des fermes du pays de Herve.
Le choix de matériaux bruts (acier Corten pour le parement, verre, acier pour la structure, aluminium naturel pour les châssis,…) permet de rester en harmonie avec les teintes des matériaux existants (briques, moellons), relativement bruts également.

Le volume simple et sobre, essentiellement vitré permet d’ouvrir l’habitation sur son environnement, en contrastant avec les ouvertures existantes de petite taille. Dans le même objectif, deux nouvelles baies sont créées afin d’apporter de la lumière au hall d’entrée existant et une connexion visuelle entre le salon, la nouvelle extension et le jardin.

En parallèle à la réalisation de l’extension, le maître de l’ouvrage, en auto-construction, a sensiblement amélioré la performance énergétique de l’habitation existante, par l’isolation complète des façades par l’intérieur et le remplacement de la chaudière à mazout par une pompe à chaleur. L’installation d’un système de ventilation à récupération de chaleur (VMC) permet de diminuer davantage la consommation d’énergie.

 

Photographies © François Brix